Devrait-on essayer de convertir d'autres personnes ?

Quand on découvre la vérité divine, on a souvent tendance à vouloir convertir les autres. L'enthousiasme et le zèle que tout chrétien éprouve pour toutes les merveilleuses vérités qu'il découvre est juste et naturel. Dans la Bible, il est question de plusieurs exemples de personnes répandant avec zèle la voie divine, du fait des changements qu'elle opérait dans leur vie (1 Corinthiens 9:16).

Il arrive que des nouveaux convertis deviennent si zélés et si surexcités à propos des vérités qui changent leur vie qu'ils estiment devoir convaincre les autres d'accepter la voie divine, persuadés que le restant du monde doit avoir la même foi et les mêmes connaissances. Ils débattent continuellement des doctrines chrétiennes avec quiconque entre en contact avec eux et finissent par se prendre pour des missionnaires.

Bien qu'il soit bon et juste de vouloir faire connaître aux autres la vérité, nous devons nous reporter à la Bible pour savoir quel comportement adopter en la circonstance et pour apprendre comment un vrai chrétien devrait se conduire à l'égard de ceux qui ne comprennent pas encore et ne pratiquent pas encore la voie divine.

La Bible révèle que c'est Dieu qui appelle

La Bible indique clairement que tout le monde ne peut pas devenir chrétien à présent. On n'est pas appelé à devenir un vrai chrétien par préférence personnelle, grâce à des arguments convaincants ou à la suite de la prédication d'un missionnaire, d'une Église, ou d'un prédicateur éloquent.  L'Écriture révèle que pour qu'une personne devienne un vrai chrétien, Dieu doit intervenir directement  dans son esprit et dans son cœur.

La Bible appelle cette intervention directe de Dieu dans la vie d'un être humain « l'appel ». On est souvent choqué d'apprendre ce que Jésus a déclaré dans Jean 6:44 : « Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ». Le mot grec traduit en français par attire  s'apparente à « un filet de pêche qu'on tire à soi » (Vine's Expository Dictionary [Dictionnaire complet de Vine]). Le vrai christianisme n'est pas une voie que l'on choisit ou que l'on nous convainc de suivre; il exige une décision précise de Dieu qui choisit d'appeler quelqu'un en ouvrant son esprit à Sa vérité. Comme l'a précisé Christ, « ce n’est pas vous qui m’avez choisi ; mais moi, je vous ai choisis » (Jean 15:16).

La Bible révèle qu'en l'ère présente, cet appel par l'intervention directe de Dieu ne se produit que pour un nombre infime d'individus (Matthieu 7:14, 1 Corinthiens 1:26-29). Quand on comprend cette vérité biblique, on s'aperçoit que rien de ce qu'on peut dire ou faire ne peut convertir qui que ce soit. Seule l'intervention directe de Dieu peut accomplir une telle chose.

Le peuple de Dieu a une tâche à accomplir

S'il est clair que Dieu seul peut, à Sa discrétion, appeler qui Il veut et ouvrir son esprit à la vérité, Il a néanmoins confié à Son peuple un rôle à jouer dans ce processus. Avant Son ascension au ciel, Jésus dit à Ses disciples :    « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » (Matthieu 28:19). Et Il prophétisa en outre qu'au temps de la fin « cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin » (Matthieu 24:14).

D'après a Bible, cette « mission » est la responsabilité collective de l'Église de Dieu. Le livre des Actes indique que c'est le ministère qui prit l'initiative dans l'évangélisation (la proclamation) de l'Évangile (Actes 8:25, 9:20, 14:21-23). En même temps, les membres de l'Église peuvent participer à la proclamation de l'Évangile de bien des manières.

Le rôle individuel du chrétien

Le chrétien a un rôle important à jouer dans la prédication de l'Évangile au monde. Il contribue notamment à cette tâche par son exemple personnel. On dit qu'il est préférable de voir un sermon pratiqué que de l'entendre prêcher. Le fruit du Saint-Esprit (Galates 5:22-23) évident dans la vie d'un vrai chrétien représente un puissant témoignage pour les non croyants. Jésus a dit : « Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux » (Matthieu 5:16). La responsabilité majeure quotidienne des chrétiens est donc de « briller » en vivant pieusement (1 Pierre 1:15,  2 Pierre 3:11) dans l'obéissance aux lois divines (Exode 20:2-17).

L'obéissance quotidienne et soutenue à la loi de Dieu attire souvent l'attention.  Quand notre « lumière » est vue par les autres, ils nous posent souvent des questions sur notre foi et nos convictions. Les chrétiens devraient être prêts à s'expliquer dans de tels cas, « étant toujours prêts à [se] défendre avec douceur et respect, devant quiconque [leur] demande raison de l’espérance qui est en [eux] » (1 Pierre 3:15). Quand on nous interroge, nos réponses calmes et bienveillantes peuvent être bien plus efficaces que nos arguments forcés sur ceux qui ne sont pas disposés à écouter. Comme dans toutes les relations humaines, il est bon de demander à Dieu de nous donner la sagesse nécessaire pour expliquer à ceux qui nous le demandent, la merveilleuse espérance qui nous anime.

Si vous avez d'autres questions qui ne sont pas traitées dans le cadre de notre rubrique Questions et réponses bibliques, n'hésitez pas à nous les envoyer à info@eddam.org. Nos ministres chargés de la correspondance se feront un plaisir d'y répondre de leur mieux.

La Bible à propos de...