Est-il permis de porter des bijoux ?

D'après la Bible, est-il permis à une chrétienne de porter des bijoux ? Oui ; mais comme dans tous les aspects de la vie, il faut qu'il y ait modération.

On le constate à la lecture du 16e chapitre d'Ézéchiel où Dieu, dans une allégorie, Se lie à l'ancienne nation d'Israël. Ce chapitre décrit, figurativement, Dieu sauvant un bébé – une très jeune fille – abandonnée dans la rue et prête à mourir. Il la lave, la nourrit, et S'occupe d'elle.

Dans cette charmante allégorie, Dieu la pare même de bijoux. « Je te parai d’ornements : je mis des bracelets à tes mains, un collier à ton cou, je mis un anneau à ton nez, des pendants à tes oreilles, et une couronne magnifique sur ta tête.  Ainsi tu fus parée d’or et d’argent, et tu fus vêtue de fin lin, de soie et d’étoffes brodées. La fleur de farine, le miel et l’huile, furent ta nourriture. Tu étais d’une beauté accomplie, digne de la royauté » (versets 11-13). Par la suite, dans cette allégorie, Dieu épouse la jeune femme, qui représente Israël. Si Dieu fait cela pour Son épouse, cela ne saurait être un péché.

Que voulaient dire Paul et Pierre ?

Il importe de bien comprendre les paroles de Paul dans 1 Timothée 2:9-10 où il déclare : « Je veux aussi que les femmes, vêtues d’une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d’or, ni de perles, ni d’habits somptueux, mais qu’elles se parent de bonnes œuvres, comme il convient à des femmes qui font profession de servir Dieu ».

Paul fournit ici des principes généraux en matière d'habillement féminin et exhorte les femmes à éviter d'attirer trop l'attention sur leur apparence extérieure. Il ne condamne pas les vêtements onéreux ni les coiffures joliment tournées, mais le souci excessif  de l'apparence au détriment de ce qui compte le plus, comme la modestie et les bonnes œuvres.

L'apôtre Pierre donne un conseil similaire dans 1 Pierre 3:3-4 : « Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d’or, ou les habits qu’on revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu ».

Notez bien que Pierre met l'accent sur ce qui compte surtout; il ne s'oppose pas à ce qu'une femme se fasse belle en portant de beaux vêtements, des bijoux, et soigne sa chevelure. Ce qu'il veut dire, c'est que le cœur – l'attitude de la personne – est plus important, et c'est sur cela qu'il faudrait surtout insister.

Les hommes et les femmes honorent Dieu en s'habillant convenablement et en soignant leur apparence, de manière à bien présenter tout en restant modestes. Le port équilibré de bijoux qui ne sont pas trop voyants n'est pas interdit dans l'Écriture. Néanmoins, il importe de se souvenir que l'être que l'on est, en son for intérieur, compte bien plus que l'apparence physique.

Si vous avez d'autres questions qui ne sont pas traitées dans le cadre de notre rubrique Questions et réponses bibliques, n'hésitez pas à nous les envoyer à info@eddam.org. Nos ministres chargés de la correspondance se feront un plaisir d'y répondre de leur mieux.

La Bible à propos de...