Les promesses faites à Abraham sont-elles racistes ?

Dieu a fait des promesses formidables  Abraham et à ses descendants. En choisissant ces gens-là, montrait-Il qu’Il n’aimait pas les autres peuples ? Était-ce du racisme ?

Les promesses que Dieu fit à Abraham sont stupéfiantes. Ce dernier ayant cru en Lui et Lui ayant obéi, l’Éternel lui dit : « Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai ; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront ; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi » (Genèse 12:2-3).

Depuis que cette conversation fondamentale eut lieu entre Dieu et Abraham, les bénédictions qui ont été déversées sur les descendants dudit patriarche ont été énormes. Avec un territoire immense, des ressources naturelles, des points stratégiques tant au niveau commercial qu’au niveau militaire, les bénéficiaires de ces bénédictions divines ont joui d’un niveau de vie et d’une prééminence sans précédent (Genèse 12:7, 22:17, 49:24-26).

L’apôtre Paul savait que – même après la mort du Christ – les promesses faites à Abraham allaient continuer d’être tenues. S’adressant à des gentils (des chrétiens non juifs ou de souche non israélite), Paul fit allusion aux  « alliances de la promesse » touchant ceux qui avaient « droit de cité en Israël » (Éphésiens 2:12). En tant que descendants des anciens Israélites, les peuples du nord-ouest de l’Europe et les Etats-Unis continuent de profiter des bénédictions promises à Abraham.

Dieu est juste

Ces bénédictions ayant été déversées sur les descendants d’Abraham, on prétend que miser sur cette préférence apparente est raciste et irrespectueux des autres peuples et nations. Or, cela ne fait pas de Dieu un raciste. Il « fait miséricorde à qui il veut » (Romains 9:18). Il aime toutes Ses créatures, « ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance » (2 Pierre 3:9). Son plan de salut touche tous les peuples, quelle que soit leur race (Actes 10:34-36). Il a commencé à travailler avec la nation d’Israël parce qu’Il avait commencé à réaliser Son plan avec son ancêtre – Abraham.

Il importe de comprendre que les promesses faites à Abraham allaient devoir, tout compte fait, être accordées à toutes les nations. Comme Dieu le déclara à Abraham, « toutes les familles de la terre [allaient être] bénies en [lui] » (Genèse 12:3). Avec la naissance de Jésus, de Marie – une descendante d’Abraham – cette promesse a été tenue, car la vie et le sacrifice du Christ ont rendu le salut possible à tous les hommes. À l’avenir, la nation d’Israël est destinée à devenir une nation modèle indiquant aux autres comment vivre et comment jouir des bénédictions divines.

Dieu est juste, mais les hommes ne le sont pas

Les êtres humains, par contre, peuvent être racistes. Et ce qui est triste, c’est que certains – conscients des bénédictions accordées aux descendants d’Abraham et qui prétendent descendre de ce patriarche – supposent, à tort, être meilleurs que les autres. D’après la Bible, le salut est offert à quiconque répond à l’appel de Dieu, se repent de ses péchés et se fait baptiser afin de recevoir le Saint-Esprit. Cela, Paul l’a clairement expliqué : « Vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la descendance d’Abraham, héritiers selon la promesse » (Galates 3:27-29).

En somme, Dieu est juste envers tous et Il aime tout le monde. Dans Son plan visant à offrir à tous la possibilité de faire partie de Sa famille éternelle, Il a simplement commencé par travailler avec un homme – Abraham – et ses descendants. Les promesses divines faites à Abraham sont un avant-goût de l’abondance dont tous jouiront à l’avenir.

Si vous avez d'autres questions qui ne sont pas traitées dans le cadre de notre Questions et réponses bibliques, n'hésitez pas à nous les envoyer à info@eddam.org. Nos ministres chargés de la correspondance se feront un plaisir d'y répondre de leur mieux.

La Bible à propos de...