Paul, dans 1 Timothée 4:1-5, veut-il dire que la loi sur les viandes pures et impures est abolie ?

L'apôtre Paul écrivit ce qui suit au jeune évangéliste Timothée : « Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience ;  ils prescrivent de ne pas se marier, et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité.  Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu’on le prenne avec actions de grâces, parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière ».

Paul donne ici un avertissement relatif à l'abandon – au temps de la fin – de la vraie foi chrétienne. Notez bien ce que ces hérétiques prêchent :

1. Un attachement à des doctrines de démons
2. Une stricte adhérence au célibat et le renoncement au mariage
3. Une stricte abstention de certains aliments que Dieu nous a donnés et dont Il approuve la consommation.

 

Se pourrait-il qu'il soit ici question des lois divines sur les viandes « pures » et « impures »?

Examinons la mise en garde de Paul pour savoir si elle s'applique à l'interdiction divine de consommer certains mets énumérés dans Lévitique 11 et Deutéronome 14.

Premièrement, Paul identifie dans ce passage des doctrines provenant de démons. Les lois sur les viandes pures et impures proviennent de Dieu Lui-même, et non de démons. Ces lois, Dieu les communiqua à Moïse pour qu'il les enseigne aux Israélites (Lévitique 11:1-2). En fait, cette connaissance remonte à une époque nettement antérieure puisque Noé, avant l'arrivée du Déluge, savait déjà quels étaient les animaux « purs » et les animaux « impurs » (Genèse 7:2). Il existe en outre de nombreux exemples, dans les écrits de l'apôtre Paul, où ce dernier cite la loi de Moïse et l'approuve. (Lire, par exemple, 1 Corinthiens 5:13, où il cite le Deutéronome, et 1 Corinthiens 9:8-9 où il cite Deutéronome 25:4. Et il existe de nombreux autres exemples). L'apôtre Paul ne dit nulle part que les lois données par Dieu à Moïse proviennent de démons. Cela aurait été blasphématoire ! 

En deuxième lieu, l'allusion à l'abstention de certaines viandes s'inscrit dans le même contexte que celui de la stricte adhérence au célibat et du strict renoncement au mariage. Il s'agit bien là de doctrines de démons – de doctrines qui ne puisent pas leur origine dans la Parole de Dieu (la Bible), même si certains dirigeants religieux les ont adoptées depuis l'époque du Christ. Le célibat forcé, pour les dirigeants religieux, a fait l'objet, ces dernières années, de graves abus et de nombreux scandales.

Enfin, les hérétiques auxquels Paul fait ici allusion interdisent la consommation de certains mets créés par Dieu pour être savourés. « Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu’on le prenne avec actions de grâces » (verset 4). Cela signifie-t-il que les êtres humains peuvent consommer pratiquement n'importe quoi ? Des limaces ? Des rats ? Des crapauds venimeux ? Des cafards ? Des mouches ? Évidemment non !

Le sens de ce passage n'est pas que nous pouvons manger n'importe quoi. Il est question d'une fausse doctrine selon laquelle on devrait s'abstenir d'aliments créés et approuvés par Dieu pour notre consommation « parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière » (verset 5). La Parole de Dieu, dans l'Ancien Testament, définit les viandes pures – propres à la consommation – et les viandes impures – impropres à la consommation.

Au cours des deux derniers millénaires, certains dirigeants religieux ont essayé d'imposer le végétarisme à leurs adeptes, alors que d'autres ont enseigné l'abstention de certains mets, comme de la viande, un jour de la semaine. Ces doctrines ne proviennent pas de la Bible et sont de ce fait erronées. L'avertissement de Paul concernait ces faux enseignements et non la proscription biblique contre – entre autres – de la viande de porc et des fruits de mer. Le passage de 1 Timothée 4:1-5 n'abolit pas la loi divine sur les viandes pures et impures.

Si vous avez d'autres questions qui ne sont pas traitées dans le cadre de nos Questions et réponses bibliques, n'hésitez pas à nous les envoyer à info@eddam.org. Nos ministres chargés de la correspondance se feront un plaisir d'y répondre de leur mieux.

La Bible à propos de...