Pourquoi Dieu permet-Il le mal et la souffrance ?

Si Dieu est bon et tout puissant, pourquoi ne met-Il pas fin à toutes les guerres, les assassinats et aux innombrables autres tragédies ? La Bible révèle qu’Il le fera quand Son Royaume règnera sur le monde. Mais pourquoi pas maintenant ?

Pour comprendre la réponse biblique à ces questions, nous allons d'abord examiner comment le mal et la souffrance ont débuté.

Le premier mauvais choix

Dieu et la Parole (Celui qui est devenu Jésus-Christ) vivent en parfaite harmonie depuis toujours (Jean 1:1, 14). Aucun mal, aucune souffrance, n'existait jusqu'à ce que l'un des anges que Dieu avait crées se rebelle contre Lui. « Tu as été intègre dans tes voies, depuis le jour où tu fus créé jusqu’à celui où l’iniquité a été trouvée chez toi. Par la grandeur de ton commerce tu as été rempli de violence, et tu as péché » (Ezéchiel 28:15-16).

Cet ange, appelé Lucifer (ou Astre brillant) dans Esaïe 14:12, est devenu l'adversaire. C'est en effet la signification du mot Satan – (Apocalypse 12:9). L’orgueil a poussé ce dernier à rejeter et à attaquer son Créateur. La haine que cet être spirituel déchu éprouve, ses mensonges et ses autres péchés sont à l'origine des souffrances.

Satan étant un être spirituel, il ne peut pas mourir et ne changera pas. Il ne cessera donc pas de suivre la voie du mal et de la souffrance.

Dieu ne veut pas voir cet exemple désastreux se répéter. Quand il a créé l'humanité, Il a doté l'homme du libre arbitre, car Il désire que Ses enfants décident de leur plein gré de Lui ressembler. Sans le libre arbitre, nous ne serions pas vraiment humains ; nous ressemblerions à des automates, programmés pour ne jamais pécher ni souffrir. Il nous a donc créés mortels, de sorte que les rares  personnes rejetant de leur plein gré Son plan et optant pour le mal, ne subissent pas et ne causent pas éternellement la souffrance. (Pour en savoir plus à ce sujet lisez notre lettre explicative Quel est châtiment des méchants ?)

Les humains choisissent le bien et le mal

La Bible indique que Dieu a permis à Satan de poursuivre ses activités comme le « dieu » de ce présent siècle mauvais (2 Corinthiens 4:4, Galates 1:4). Il n'est donc pas surprenant que cet ennemi du Tout-Puissant ait cherché à contrecarrer le plan divin dès que possible, dans le Jardin d'Eden.

Notre Père céleste a offert à nos premiers parents l’accès à l'arbre de vie, qui représentait le chemin de la vie éternelle en tant que Ses enfants. Il leur a aussi fait prendre conscience de l'autre choix – du mauvais choix – symbolisé par l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Ce mauvais choix mène tout compte fait à la mort éternelle. Dieu nous exhorte donc à rejeter ce dernier et à choisir la vie et la bénédiction (Deutéronome 30:19).

Satan, apparaissant sous les traits d'un serpent, mentit à Eve et la tenta, l'encourageant à s'arroger la prérogative de décider pour elle-même ce qui est bien et ce qui est mal (Genèse 3:4-5). Adam, lui, ne fut pas séduit (1 Timothée 2:14) mais choisit néanmoins la voie du péché – celle qui provoque la souffrance.

En faisant ce choix, les parents de l'humanité ont, en somme, demandé à Dieu de S'occuper de Ses propres affaires. Et chaque être humain ayant vécu depuis a confirmé ce choix en cédant à la tentation et au péché : « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3:23).

Dieu a permis que l'humanité en décide ainsi pendant quelque temps. Il n’intervient dans les affaires humaines que quand cela est nécessaire pour l’accomplissement de Son plan. Il semble en effet que la seule façon pour l'humanité de comprendre à quel point le mal est horrible, soit d'en faire personnellement les frais – de subir personnellement la douleur et la souffrance qui en résultent, coupables et innocents compris. Dieu permet donc à tous les êtres humains de suivre la voie de Satan – celle du péché – afin qu'ils apprennent par leur propre expérience que le mode de vie de l'adversaire ne produit pas le bonheur qu'ils recherchent. Ultérieurement, l'Éternel offrira à l'humanité l’occasion d'apprendre la voie de la justice, dans Son Royaume.

Dieu, conformément à Son plan pour l’éternité, peut Se servir même du mal pour produire le bien ! Apprendre à haïr le mal, à choisir le bien et à tenir ferme dans la souffrance produit un caractère saint (Psaume 34:14-15 ; Romains 5:3-5 ; Jacques 1:2-4). Ce caractère saint manifeste l'engagement à choisir la bonne voie de Dieu pour toujours. Les chrétiens suivent l'exemple de Jésus-Christ en apprenant l’obéissance à travers la souffrance (Hébreux 5:8-9).

La source du réconfort

Jésus-Christ comprend notre souffrance. Lui et son Père sont compatissants et miséricordieux. Dieu « nous console dans toutes nos afflictions, afin que par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans l’affliction ! » (2 Corinthiens 1:4).

Une partie de ce réconfort vient des promesses sûres et miséricordieuses que Dieu nous a faites. L'apôtre Paul nous dit que « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein » (Romains 8:28).

Avec une vision spirituelle des choses et une perspective de l’éternité, Paul a aussi écrit : « J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous » (Romains 8:18).

Cause et effet

Le mal est à l'origine de toute souffrance, y compris celle de l'innocent. Un jour, le mal et la souffrance seront entièrement bannis. Satan sera lié et ne pourra plus séduire les êtres humains (Apocalypse 20:1-3, 10).

En fin de compte, Dieu « essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu » (Apocalypse 21:4).

La cause de toute bonne chose est l’obéissance à la loi parfaite de Dieu. Quand tout le monde choisira le bien plutôt que le mal, il n'y aura plus de souffrance ; seulement la justice, la paix et la joie.

Pour de plus amples renseignements sur le plan magnifique de Dieu, veuillez consulter notre brochure Le Mystère du Royaume, et nos lettres explicatives au sujet des fêtes annuelles divines.

Si vous souffrez en ce moment, nous sommes de tout cœur avec vous ;  priant avec ferveur pour l’établissement du Royaume de Dieu à venir.

Si vous avez d'autres questions qui ne sont pas traitées dans le cadre de nos Questions et réponses bibliques, n'hésitez pas à nous les envoyer à info@eddam.org. Nos ministres chargés de la correspondance se feront un plaisir d'y répondre de leur mieux.

La Bible à propos de...