Que faut-il entendre par « baptême » ?

Le baptême par immersion, tel qu'il est enseigné dans la Bible, est une cérémonie par laquelle une personne est symboliquement purifiée de ses péchés et reçoit le Saint-Esprit par imposition des mains. On devient chrétien quand on reçoit l'Esprit de Dieu. Et si l'on demeure fidèle à l'Éternel, on deviendra l'un de Ses enfants immortels, au retour du Christ.

Le baptême et les débuts de l'Église primitive

Le jour de la Pentecôte, en l'an 31 de notre ère, plusieurs milliers de personnes, originaires de divers pays, étaient à Jérusalem pour observer cette fête biblique dite de l'Éternel (Lévitique 23:1-2, 15-16, 21). Vers 9 h du matin, on entendit un bruit inhabituel, et plusieurs cherchèrent à savoir ce dont il s'agissait. Trouvant l'apôtre Pierre et plusieurs autres s'exprimant en diverses langues, on crut que ces gens étaient ivres. Pierre démentit la rumeur, expliquant la raison de toute cette effervescence (Actes 2:1-15).

Pierre se référa à une prophétie de l'Ancien Testament, expliquant qu'elle était en cours d'accomplissement ce jour-là. Il expliqua en outre que Jésus était le Messie promis, qu'on venait injustement de mettre à mort (versets 16-36).

Ses paroles touchèrent à tel point les personnes assemblées qu'elles lui demandèrent quoi faire : « Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé [en grec : immergé] au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit » (verset 38). C'est précisément ce que firent 3 000 d'entre elles.

Pour le chrétien, le baptême est loin de se limiter à une cérémonie rituelle. Se faire baptiser consiste d'abord à reconnaître ses péchés passés, indiquant ainsi qu'on désire changer ; être débarrassé de la culpabilité issue de ses fautes passées. Se faire baptiser, c'est prouver qu'on désire devenir à part entière un disciple de Jésus-Christ et un membre de l'Église de Dieu.

L'origine du rite du baptême

L'apôtre Paul expliqua que l'ancienne nation d'Israël connut une forme de  baptême lorsqu'elle traversa la mer Rouge, couverte par une nuée (1 Corinthiens 10:1-2).

Au travers des cinq premiers livres de l'Ancien Testament, Dieu apprit à l'ancien Israël la différence entre les personnes cérémoniellement pures et impures, ainsi qu’entre les animaux ou les objets purs et impurs, et Il lui expliqua que l'eau servait à purifier ce qui était cérémoniellement souillé. Le 15ème chapitre du Lévitique est instructif à cet effet.   

Lévitique 16:4 révèle que les Lévites, en s'acquittant de leurs devoirs sacerdotaux, devaient se laver, se purifiant ainsi, avant d'entrer dans le tabernacle (et par la suite, le temple). Un grand bassin fut prévu à cet effet.

Moïse expliqua que tout « étranger » résidant en Israël devait respecter cette loi : « La même loi existera pour l’indigène comme pour l’étranger en séjour au milieu de vous » (Exode 12:49). Cette loi s'appliquait non seulement à la circoncision, mais aussi aux prescriptions alimentaires et aux ablutions (Lévitique 17:15).

La racine du mot grec à partir de laquelle nous obtenons les mots baptiser et baptême indique l’immersion et, dans le cas présent, dans de l'eau.

Que faut-il faire avant d'être baptisé ?

Les Écritures enseignent qu’avant de se faire baptiser on doit se repentir, c'est-à-dire regretter profondément ses péchés, s’engager de tout cœur à cesser de pécher et commencer à vivre conformément aux directives divines (Actes 2:38). Le repentir est un processus en deux étapes qui, dans sa phase initiale, est un don de Dieu. Notre Père céleste nous conduit à la repentance en nous faisant comprendre que nous devons à tout prix cesser de nous rebeller contre Ses commandements (Romains 2:4).

Une fois qu'on a pris conscience du besoin de se repentir, on doit « passer aux actes » en faisant sa part pour changer de mode de vie et se mettre à vivre conformément à la volonté divine.

Qu’accomplit le baptême ?

Expliquant   le   baptême   aux   personnes   assemblées   lors   de  la  Pentecôte,  Pierre  déclara: « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos  péchés ; et  vous  recevrez  le  don  du  Saint-Esprit » (Actes 2:38). Par la suite, Paul écrivit : « Tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu » (Romains 8:14). Nous laisser conduire par l'Esprit de Dieu nous identifie comme chrétiens.

Recevoir le don du Saint Esprit de Dieu nous permet de croître spirituellement, de récolter « le fruit de l'Esprit », qui est « l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi » (Galates 5:22-23). À mesure que nous croissons spirituellement, Christ  Se  forme  en  nous, ce  qui  veut  dire  que  nous  nous  mettons  à  penser  et  à  agir de plus en plus comme Lui (Galates 4:19). La  Bible  révèle  aussi  que  l'Esprit  de  Dieu  en  nous  sert  aussi  de  preuve  que  nous  serons  changés  en  êtres  spirituels immortels au retour de Christ (2 Corinthiens 5:4-5; 1 Thessaloniciens 4:16-17, 1 Corinthiens 15:49-53).

Si vous avez d'autres questions qui ne sont pas traitées dans le cadre de notre rubrique Questions et réponses bibliques, n'hésitez pas à nous les envoyer à info@eddam.org. Nos ministres chargés de la correspondance se feront un plaisir d'y répondre de leur mieux.

La Bible à propos de...