Quel calendrier utiliser pour calculer les dates des fêtes bibliques ?

Pour célébrer « les fêtes de l'Éternel » décrites dans la Bible (Lévitique 23:2), il faut savoir quand elles ont lieu. Et pour ce faire, il faut savoir quel calendrier était utilisé pour déterminer leurs dates.

Une brève histoire de calendriers

On se pose rarement la question de savoir quel calendrier utiliser. Pourtant, à travers l'histoire, c'est une question qu'on s'est souvent posée et sur laquelle il a été difficile de s'accorder. Notre calendrier actuel date de 1582 et a été mis en application par le pape Grégoire XIII. Ce dernier l'avait ordonné afin de corriger les erreurs du calendrier julien, établi en 45 avant notre ère par Jules César. Pendant des siècles, de nombreux pays protestants n'ont pas adopté le calendrier grégorien. Et quand l'Angleterre, en 1752, adopta ce dernier, son calendrier julien avait douze jours de retard par rapport aux saisons.

Aujourd'hui encore, de nombreuses églises orthodoxes refusent d'accepter le calendrier grégorien, et elles se servent toujours du calendrier julien, qui a maintenant treize jours de retard.

Les calendriers julien et grégorien sont des calendriers solaires, dans ce sens qu'ils s'appuient sur les révolutions du soleil. En revanche, le calendrier musulman est un calendrier lunaire, s'appuyant uniquement sur les cycles de la lune. Ses mois ne sont pas liés aux saisons et peuvent donc varier considérablement par rapport au calendrier grégorien. C'est pourquoi Ramadan, le mois de jeûne musulman, ne coïncide pas avec un mois particulier du calendrier grégorien.

Le calendrier grégorien actuellement en vigueur est donc relativement récent, datant seulement d’un peu plus de quatre siècles, alors que l'histoire de l'homme remonte à environ 6 000 ans. Il va sans dire que ce calendrier n'est pas celui qui était en usage quand Dieu dit à Moïse : « Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois ; il sera pour vous le premier des mois de l’année » (Exode 12:2).

L'objet du calendrier des fêtes divines

Peut-on savoir quel était le calendrier en vigueur lorsque Dieu révéla Ses fêtes à Lui (Lévitique 23)? La Bible ne fournit certes pas suffisamment de détails pour établir un tel calendrier, mais elle nous dit quand ont lieu ces fêtes. La Pâque s’observe le quatorzième jour du premier mois, et est suivie de la Fête des Pains sans levain qui dure une semaine et qui débute le quinzième jour du même mois (Lévitique 23:5-6). (Le mot hébreu traduit par mois est aussi le mot pour nouvelle lune.) Les fêtes divines sont étroitement liées aux saisons ; on commençait à moissonner pendant la Fête des Pains sans levain (Lévitique 23:10).

Le jour où a lieu la fête suivante – la Pentecôte – est déterminé en comptant sept semaines et un jour (le mot Pentecôte signifie en grec cinquantième) à partir d'un jour précis déterminé par la fête des Pains sans levain.

La Fête des Trompettes  – toujours selon le calendrier en vigueur dans la Bible – s’observe « le septième mois, le premier jour du mois » (Lévitique 23:24). Le Jour des Expiations tombe le dixième jour du septième mois et il est suivi par les dernières fêtes de l’année. La Fête des Tabernacles débute « le quinzième jour de ce septième mois » (Lévitique 23:34) ; suivie une semaine plus tard par la dernière fête de l'année (verset 39).

 

Ces fêtes ont lieu à des dates précises. Il importe donc de savoir sur quel calendrier se baser pour savoir quand elles tombent, dans le calendrier grégorien actuel. Rappelons que ces fêtes sont aussi étroitement liées aux saisons. Les premières fêtes coïncident avec le début et la fin de la récolte printanière en Terre Sainte, tandis que les dernières fêtes coïncident avec la moisson d’automne. Ni un calendrier exclusivement solaire, ni un calendrier exclusivement lunaire ne peuvent déterminer ces dates avec précision. Un calendrier solaire correspond presque aux saisons, mais il ne tient pas compte des cycles lunaires dont il faut tenir compte pour déterminer les mois bibliques. Un calendrier exclusivement lunaire est loin de coïncider avec les saisons.

Le calendrier hébraïque

Heureusement, les Juifs ont conservé un calendrier à la fois solaire et lunaire qui coïncide avec les saisons. Il est calculé à la fois par les mouvements du soleil et les cycles de la lune.

« Le calcul du calendrier a été transmis aux sages par une chaîne ininterrompue remontant à Moïse. ... Selon les calculs anciens, la période exacte entre une nouvelle lune et la prochaine est de 29 jours, 12 heures, et 793 chalekim ‘parties d'une heure’ (l'heure est divisée en 1080 parties). En d'autres termes, un mois lunaire a 29,53059 jours. Il est intéressant de noter que, selon la NASA (National Aeronautics and Space Administration américain), le délai entre une nouvelle lune et la suivante est 29,530588 jours. Bien sûr, la NASA a à sa disposition les télescopes des plus avancées et sophistiquées et des ordinateurs. Néanmoins, la différence entre les chiffres de la NASA et celui utilisé par Hillel II, qui remonte à plus de 3000 ans, n’est que 0.000002 ou deux millionièmes d’un jour, calculés sur la période d'un mois » (Avraham Yaakov Finkel, L'Essence des Jours Saints – Perspicacité des sages juifs, 1993, p. 141).

En plus de cette précision incroyable, la Bible elle-même déclare que les Juifs sont les gardiens des oracles de Dieu, qui comprennent les Écritures hébraïques et le calendrier. Paul a en effet précisé que « les oracles de Dieu leur ont été confiés » (Romains 3:2).

Par conséquent, nous nous servons du calendrier hébraïque pour déterminer quand ont lieu les fêtes bibliques d’année en année. Nous publions un calendrier des fêtes bibliques, indiquant les dates où elles ont lieu selon le calendrier grégorien en vigueur de nos jours. Nous expliquons en outre la signification de chacune des fêtes bibliques observées par les vrais chrétiens. L'Énoncé de nos croyances explique en outre que ces fêtes bibliques étaient observées par l'Église de Dieu au 1er siècle de notre ère.

Si vous avez d'autres questions qui ne sont pas traitées dans le cadre de nos Questions et réponses bibliques, n'hésitez pas à nous les envoyer. L'un de nos ministres chargés du courrier se fera un plaisir d'y répondre du mieux qu'il peut. Vous pouvez nous contacter à info@eddam.org.

 

La Bible à propos de...