Quelle est la signification de la Pâque du Nouveau Testament et comment doit-elle être célébrée ?

Peu avant d’être livré et crucifié, Jésus demanda à Ses disciples de préparer la dernière Pâque qu'Il allait prendre avec eux (Matthieu 26:18-20). Ce soir-là, commémoré depuis l’Exode des enfants d'Israël hors d’Égypte, comprenait le sacrifice d’un agneau sans défaut, dont le sang les avait protégés de l’ange exterminateur des premiers-nés des Egyptiens (Exode 12:5-7, 12-14). Le Nouveau Testament désigne clairement Jésus-Christ comme l’Agneau que ce sacrifice avait préfiguré. Jean-Baptiste s'était en effet écrié, voyant venir Jésus : « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde » (Jean 1:29).

Cette dernière Pâque allait revêtir une signification énorme. Jésus allait en effet instaurer pour Ses disciples de nouveaux symboles destinés à caractériser la Pâque du Nouveau Testament.

Notre Seigneur Jésus-Christ commença par montrer l’exemple de l’amour et de la dénégation de soi que nous devons avoir, en lavant les pieds de Ses disciples (Jean 13:4-13). Puis, Il leur dit, « Si donc Je vous ai lavé les pieds, Moi, le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres ; car Je vous ai donné l’exemple, afin que, vous aussi, vous fassiez comme Moi J’ai fait pour vous ». (Jean 13:14-15).

Les symboles du pain et du vin

Après le lavement des pieds, Jésus institua deux symboles d'une signification profonde pour la Pâque du Nouveau Testament.

« Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain ; après avoir prononcé la bénédiction, il le rompit et le donna aux disciples en disant : Prenez, mangez ; c’est Mon corps. Il prit ensuite une coupe ; après avoir rendu grâce, Il la leur donna en disant : Buvez-en tous : c’est Mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu en faveur d’une multitude, pour le pardon des péchés ». (Matthieu 26:26-28).

Il expliqua que le pain représentait Son corps. Il allait souffrir volontairement pour Se charger de nos infirmités et de nos maladies (Matthieu 8:16-17; Esaïe 53:3-5). Jésus était aussi le Pain qui rend la vie éternelle possible lorsque nous Lui permettons de vivre Sa vie en nous (Galates 2:20).

Le vin représente Son sang versé pour le pardon de nos péchés.

L’apôtre Paul – dans I Corinthiens 11:23-26 – répète les instructions du Christ sur la Pâque relatives au pain et au vin. Il rappelle à l’Église, tant aux Juifs qu' aux païens, l’importance énorme de cette commémoration qui représente la mort de Jésus-Christ et nous sert à renouveler notre engagement envers Dieu, pris lors de notre baptême.

Pourquoi fallait-il que le Christ meure ?

Pourquoi fallait-il que le Christ descende sur Terre en tant qu’homme pour y mourir ? En raison du péché, des pensées et des actions destructrices qui vont à l’encontre de la volonté divine (I Jean 3:4)

Dieu révèle Ses pensées et Sa voie à travers la Bible, et spécialement dans Ses Dix Commandements et dans Ses lois bonnes et bénéfiques qui nous montrent comment Il veut qu'on vive. Lorsque nous transgressons Ses lois, nous nous attirons un châtiment, et en particulier la peine de mort, de la mort éternelle. Nous tombons tous sous cette peine (Romains 3:23; 6:23).

Dieu, dans Sa justice parfaite et éternelle, doit appliquer exactement la sentence ; mais dans Sa miséricorde infinie, Christ a accepté de payer cette amende à notre place ! « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3:16). Notre Seigneur a donné Sa vie afin que nous puissions nous repentir et que nous puissions être sauvés (I Timothée 2:4).

C’est là le message solennel réjouissant de la Pâque, qui a lieu au printemps tous les ans. Cette fête représente la première étape dans le plan de salut divin. La deuxième étape est représentée par la deuxième Fête, la Fête des Pains Sans Levain.

Pour connaître les dates des Fêtes de Dieu selon le calendrier romain actuel, consultez le Calendrier des Jours Saints.

Si certaines de vos questions ne s'inscrivent pas dans le cadre de nos Questions et réponses bibliques, n’hésitez pas à nous les envoyer à info@eddam.org. Nos ministres chargés du courrier se feront un plaisir d'y répondre de leur mieux.

La vérité sur ...