Quelle est la signification de la prophétie des 70 semaines ?

Daniel 9:24-27 dévoile une prophétie détaillée et complexe qui identifie avec exactitude l’époque de la première venue du Messie (Jésus-Christ) et qui traite de l’établissement de la Nouvelle Alliance et des événements devant se produire à l'époque de Son Second Avènement. Ce passage déclare:

« Soixante-dix semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier l’iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des saints.

Sache-le donc, et comprends ! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu’au Messie, au Conducteur, il y a sept semaines et soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux.

Après les soixante-deux semaines, le Messie sera retranché, et il n’aura pas de successeur. Le peuple d’un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation ; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu’au terme de la guerre.

Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et au milieu de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande ; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu’à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur. »

Qu'est-ce qui doit se passer et quand ?

Le verset 24 énumère 6 événements devant être accomplis avant la fin des 70 semaines dont il est questions dans cette prophétie :

  • Faire cesser les transgressions
  • Mettre fin aux péchés
  • Expier l'iniquité
  • Amener la justice éternelle
  • Sceller la vision et le prophète (ou la prophétie)
  • Oindre le « Saint des saints »

À la fin de Son ministère, Jésus avait au moins partiellement accompli les trois premiers points. Par Son sacrifice, Jésus a rendu possible le pardon de nos péchés dont Il a fait l'expiation, nous réconciliant à Dieu (Colossiens 1:19-20). Il complètera la réalisation de ces trois premiers points, et accomplira les trois derniers points, après Son retour – son Second Avènement.

Le verset 25 concerne la chronologie de l'accomplissement de ladite prophétie. Les 70 semaines auxquelles elle fait allusion représentent une période de 490 ans, conformément au principe biblique prophétique selon lequel un jour prophétique équivaut à une année (Ezéchiel 4:4-6; Nombres 14:33-34). Dans les versets 25 et 27, les 70 semaines sont divisées en trois périodes : 7 semaines (49 ans); 62 semaines (434 ans); et une semaine (7 ans).

Les 70 semaines devaient débuter au « moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie » (verset 25). En 457 avant notre ère, dans la 7e année de son règne, le roi Artaxerxès publia un décret permettant à Esdras de retourner à Jérusalem pour achever la reconstruction de la ville (Esdras 7:6-10 ; 9:9).

Prenant donc 457 avant J.-C. comme point de départ, on constate que pendant les 7 premières semaines prophétiques (49 ans), les Juifs reconstruisirent les murs et la ville de Jérusalem en dépit des efforts de leurs ennemis visant à contrecarrer leur travail (de 457 à 408 avant J.-C.). Le Messie devait venir après les 62 semaines (434 ans) devant s'écouler ensuite. Quand on compte 434 ans à partir de 408 av. J.-C., on arrive à l'an 27 de notre ère - année au cours de laquelle Jésus-Christ fut baptisé et débuta Sa mission en tant que Messie. (Dans ce calcul, on soustrait 408 de 434 et on ajoute 1 puisqu’il n'y a pas eu d'année 0).

La première phrase du verset 26 stipule que le Messie devait être « retranché » après les 62 semaines prophétiques (Quand on inclut les 7 premières semaines, on obtient un total de 69 semaines prophétiques, soit 483 ans).

Un mélange de pronoms

Le verset 26 parle d'un individu qui détruira la ville (Jérusalem) et le sanctuaire (où les sacrifices sont offerts).

Le verset 27 stipule ensuite « Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine ». La question est de savoir à qui le pronom « Il » fait allusion. On pense souvent qu'il est question de l'individu mentionné au verset 26, et l'on croit que ce dernier établira une sorte de pacte, qui sera brisé « au milieu de la semaine » (soit après 3 ans et demi).

Or, un examen plus approfondi révèle que le pronom « Il » ne s'applique pas à l'individu en question, mais au Messie. Notez en effet le verset 26: « le peuple d’un chef qui viendra… ». Si le pronom « Il » se rapportait au chef du peuple en question, la phrase serait tournée autrement; il aurait été question du « chef du peuple ». Or, il est question du « peuple d’un chef » ; le « chef » n'est donc pas l'antécédent du  pronom « Il ». Le « Messie » est la seule personne, mentionnée au verset 26, pouvant être l'antécédent du pronom «Il ». Par conséquent, quand il est écrit : « Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine », il est question en fait du Messie.

Un autre mot, dans le verset 27, exige également une explication. Il est question du « dévastateur ». De qui s’agit-il ?

Selon le texte massorétique (juif) du verset 27, « le dévastateur » ne s'applique pas à une personne, mais plutôt à la cause de la désolation du lieu saint : « Pendant une semaine, il fera prédominer son alliance avec un grand nombre, et pendant une demi-semaine, il abolira sacrifices et oblations et [placera] sur le flanc [de l'autel] d'horribles abominations, jusqu'à ce qu'un arrêt de destruction s'abatte sur l'auteur de ces horreurs. »

Evidemment celui qui est responsable « d’horribles abominations » est le chef du verset 26. Cependant, basé sur le texte massorétique, le mot « dévastateur » ne nous ramène pas à cet homme directement, mais plutôt à quelque chose (probablement dans le temple ou à proximité de ce dernier, où  ont lieu des sacrifices) qui provoque « d’horribles abominations ».

Il y a une alternance dans les versets 26 et 27 qui est un usage courant en hébreu. La première moitié du verset 26 se réfère au Messie, la seconde moitié à un dirigeant inique. La première moitié du verset 27 se réfère au Messie et la deuxième moitié se réfère à l'abomination dans le temple qui y sera introduite par le dirigeant inique.

Pour résumer, nous croyons que la personne mentionnée à la 3e personne du singulier (« Il ») dans le verset 27 est le Messie. Le dirigeant inique auquel il est fait allusion détruira la ville et souillera le sanctuaire avec quelque chose qui cause « d’horribles abominations. »

Le Messie « fera une solide alliance avec plusieurs »

Le verset 27 déclare qu’« Il » (le Messie) fera une solide alliance avec plusieurs pendant une semaine, puis, au milieu de cette semaine, il mettra un terme au sacrifice et à l’offrande.

L'expression « fera une solide alliance » est rendue par « fera prédominer son alliance » dans le texte massorétique. Le mot hébreu traduit par « fera » est gabar, mot qui signifie « prévaloir, avoir de la force, être fort, puissant, grand » (Lexique hébreu-français Strong’s, Éditions clé).

En d'autres termes, « fera une solide alliance » signifie continuera à établir et à renforcer une alliance qui existe déjà, comme l'évoque Esaïe 42:21 « Le SEIGNEUR a pris plaisir, à cause de sa justice, à rendre la loi grande et magnifique » (Nouvelle Bible Segond). Ainsi Il a voulu renforcer et élargir Sa loi.

L'alliance qui est affirmée ou renforcée est la Nouvelle Alliance, un renforcement de la loi de Dieu. Considérez comment Jésus a sublimé la loi dans le Sermon sur la Montagne dans Matthieu 5 à 7. Jésus a insisté sur l’alliance « nouvelle » ou « élargie » pendant trois ans et demi, puis Il a été crucifié.

Le Messie met fin au sacrifice et à l’offrande

Jésus immolé en tant qu'Agneau de Dieu, les sacrifices lévitiques n’étaient plus nécessaires en tant que préfiguration de Son sacrifice expiatoire pour les péchés. C'est pour cela qu'Il a fait « cesser le sacrifice et l’offrande. » Bien que les Juifs aient continué à offrir des sacrifices jusqu'à la destruction du temple en l'an 70 de notre ère, ce n'était plus nécessaire. Une des raisons d’être de l'épître aux Hébreux était de convaincre les Juifs qu’à cause du sacrifice de Jésus et de l’introduction de la Nouvelle Alliance, le système des sacrifices n'a plus aucune raison d'être. (Hébreux 10:14-18).

Dans Daniel 9:26-27, il est dit que le Messie allait être « retranché » après un total de 69 semaines (7 semaines plus 62 semaines).

La 70e semaine prophétique (sept ans) a débuté avec le ministère de Jésus. Christ a été «  retranché » (crucifié) après 3 ans et demi (« au milieu de la semaine »). Non seulement Il est mort dans le milieu de la semaine prophétique de sept ans, mais un examen plus approfondi révèle qu'il est également mort au milieu de la semaine civile (mercredi après-midi).

Il s'avère donc que l'œuvre du Messie qui devait être accomplie dans la 70e semaine n'est pas encore achevée. Comme nous l'avons vu précédemment, les trois premiers des six points énumérés au verset 24 et devant être accomplis avant la fin des 70 semaines ont été partiellement accomplis, et l'accomplissement des trois derniers points est encore à venir. Tous seront totalement accomplis à l'avenir, lorsque le Messie achèvera Sa tâche dans la deuxième moitié de la 70e semaine.

Cette prophétie ne précise pas quand le restant des événements de la 70e semaine sera accompli.

Si vous avez d'autres questions qui ne s'inscrivent pas dans le cadre de nos Questions et réponses bibliques, n'hésitez pas à nous les envoyer. L'un de nos ministres chargés de la correspondance se fera un plaisir d'y répondre de son mieux. Vous pouvez nous contacter à info@eddam.org.

 

La Bible à propos de...