Qu'est devenu le malfaiteur sur la croix ?

On suppose souvent que le malfaiteur crucifié avec Jésus, et à qui notre Seigneur dit « Tu seras avec moi dans le paradis » est sauvé, étant monté immédiatement au ciel ce jour-là. Or, que lit-on dans Luc 23:43 ?

Ce qu'indique le contexte

L'une des clés permettant de comprendre la Bible est de lire tout verset dans son contexte, et de l'harmoniser avec le restant des Écritures. Par conséquent, le sens de ce verset doit s'accorder avec Jean 3:13, passage qui déclare que personne n'est monté au ciel, sauf le Christ. Il est aussi écrit que « l’Ecriture ne peut être anéantie » (Jean 10:35). En présence d'une apparente contradiction dans la Bible, un examen plus approfondi est nécessaire si l'on veut bien comprendre les passages ambigus.

Commençons donc par examiner le contexte dans lequel Christ fit cette déclaration. Le malfaiteur venait de Lui demander : « Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne » (Luc 23:42). Le « paradis » dont il est question au verset 43 s'applique donc au Royaume de Dieu.

Le contexte général de la Bible, dans son ensemble, indique qu'il faut entendre par « Royaume de Dieu » le gouvernement de Dieu devant bientôt être instauré sur toute la terre et ayant Christ comme Roi. Qui héritera ce Royaume ? Les « brebis » de Christ, à Son retour (Matthieu 25:31-34, Daniel 7:27). Les êtres humains, mortels, ne peuvent y entrer car, pour cela, il faut être changé de chair en esprit – changement qui se produira à la résurrection des justes (1 Corinthiens 15:50-53).

La résurrection est le point culminant de la conversion des justes. L'on doit commencer par se repentir de ses péchés, se faire baptiser [par immersion] et recevoir le don du Saint-Esprit (Actes 2:38-39, 8:14-17). La conversion dont parle la Bible n'est pas instantanée ; elle dépasse – et de loin – toute  repentance de dernière minute que l'on pourrait avoir sur son lit de mort.

Bien que le malfaiteur ait reconnu avoir mérité son châtiment (Luc 23:40-41), il n'a pas eu l'occasion de vivre dans l'obéissance à Dieu – processus intimement lié à la conversion. Le malfaiteur se contenta de faire une déclaration positive à propos du Christ. Et Jésus lui répondit par des paroles encourageantes  à propos de son avenir dans le paradis à venir, dans le Royaume de Dieu.

Qu'entendait Christ par « aujourd'hui » ?

Il importe en outre d'élucider la question de savoir si Jésus Lui-même alla au paradis ce jour-là. Il avait précisé qu'Il resterait trois jours et trois nuits dans le sépulcre (Matthieu 12:40). Il demeura dans Sa tombe pendant ce court laps de temps, puis fut ressuscité, comme David l'avait prophétisé : « Tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, tu  ne  permettras  pas  que  ton  bien-aimé  voie  la corruption » (Psaumes 16:10). Ce détail, à lui seul, montre bien que le malfaiteur n'alla pas rejoindre Christ ce jour-là. Une fois ressuscité, Jésus dit à Marie de Magdala : «  Ne me touche pas ; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu » (Jean 20:17).

Reposons notre question du début : Qu'entendait Christ par « tu seras avec moi dans le paradis » ?  Dans  la plupart  des  Bibles, il  est  écrit : « aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23:43). Or, le texte original, grec, ne comporte pas de ponctuation. Ce sont les traducteurs qui, par soucis de rythme, ont ajouté celle-ci. Et dans le cas présent, ne comprenant pas ce qu'ils lisaient, ils ont placé une virgule au mauvais endroit.

Quand on élimine la virgule après « en vérité », et qu'on la place après « aujourd'hui », cela modifie considérablement le sens de la phrase, et cela s'accorde avec l'enseignement du restant de la Bible. On lit alors : «  Je te le dis en vérité aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis ». Jésus promit au malfaiteur, le jour où ils moururent, qu'il serait (finalement et non pas le jour même) avec Lui dans le paradis, dans le Royaume de Son Père.

Pour de plus amples détails sur la promesse merveilleuse de ce Royaume, lire notre brochure gratuite intitulée Le mystère du Royaume.

Si vous avez d'autres questions qui ne sont pas traitées dans le cadre de notre rubrique Questions et réponses bibliques, n'hésitez pas à nous les envoyer à info@eddam.org. Nos ministres chargés de la correspondance se feront un plaisir d'y répondre de leur mieux.

La Bible à propos de...