Un chrétien devrait-il observer les nouvelles lunes ?

On prétend que la référence de l’apôtre Paul aux nouvelles lunes dans Colossiens 2:16 est la preuve que les chrétiens doivent « observer » les nouvelles lunes. Est-ce le cas ?

Nous devons être prudents et ne pas tirer de conclusion hâtive à la lecture de ce verset. Ce dernier n’offre aucun détail concernant ce que les croyants à Colosses faisaient à l'occasion des nouvelles lunes. Par conséquent, on ne peut pas se servir de ce verset comme preuve que les chrétiens doivent célébrer les nouvelles lunes aujourd'hui.

Il est possible de prouver que ni l'ancien Israël ni les croyants de Colosses n'observaient les nouvelles lunes comme le sabbat et les fêtes annuelles de l'Éternel, c'est-à dire comme des jours saints. Aucun verset biblique ne nous ordonne d'observer les nouvelles lunes. Certes, il y a l'interdiction, dans Amos 8:5 de vendre du grain lors de la nouvelle lune, mais il n'y est pas dit qu'il s'agisse d'un jour saint où l'on doive en outre s'assembler.

L'Ancien Testament parle d'un holocauste (d'un sacrifice consumé par le feu) qu'Israël devait offrir à la nouvelle lune (Nombres 29:6; 1 Chroniques 23:31, etc.). Il est aussi question d'un repas que le roi Saül aurait pris à la nouvelle lune (1 Samuel 20:18, 24), et d'une femme sunamite qui rendit visite au prophète Samuel lors d'une nouvelle lune (2 Rois 4:23), mais rien de plus. Il est bon de savoir que la Fête des Trompettes est observée le premier jour du septième mois (Lévitique 23:23-25), qui est généralement le jour de la nouvelle lune.

Il y a, il est vrai, une prophétie concernant des assemblées qui auront lieu devant Dieu à la nouvelle lune pendant le Millénium (Esaïe 66:23), mais dans tous ces cas, il n'existe pas la moindre indication qu'il faille aujourd'hui observer les nouvelles lunes comme des périodes sacrées comme le sabbat hebdomadaire ou les sabbats annuels.

Le passage des nouvelles lunes était important pour l'établissement du calendrier hébreu. Ce calendrier, utilisé pour calculer les fêtes divines, est différent du calendrier moderne en usage dans le monde actuel, qui est basé sur le mouvement de la terre autour du soleil. Celui-ci est un calendrier solaire. En revanche, le calendrier hébraïque est un calendrier luni-solaire, qui comprend dans ses calculs le cycle de la lune dans ses mouvements autour de la terre ainsi que le mouvement de la terre autour du soleil. Pour cette raison, il importe de savoir quand a lieu la nouvelle lune.

On prétend en outre que l'observation de la nouvelle lune a un rapport avec le respect du sabbat; or, les cycles solaires et lunaires n'ont rien à voir avec le cycle des sept jours de la semaine. Par conséquent, savoir quand a lieu le jour du sabbat n'a rien à voir avec la venue de la nouvelle lune.

Une étude attentive de la Bible révèle que Dieu n'a jamais ordonné à Israël de célébrer toute nouvelle lune comme un jour saint. Seul Dieu peut déclarer saint un jour et il n'existe aucune preuve scripturaire que Dieu ait désigné les nouvelles lunes comme des périodes saintes ou sacrées, sauf quand une fête divine annuelle a lieu à une nouvelle lune. Il n'existe donc aucun verset biblique prouvant qu'il faille observer les nouvelles lunes de la même manière que les fêtes annuelles de l'Éternel.

Il importe de savoir quand a lieu la nouvelle lune, mais seulement pour la même raison que l'ancien Israël et l'Église du 1er siècle devaient le savoir. Cela permet de savoir quand les fêtes divines ont lieu. Les chrétiens n'ont pas besoin d'observer les nouvelles lunes comme des jours sacrés.

Si vous avez d'autres questions qui ne sont pas traitées dans le cadre de nos Questions et réponses bibliques, n'hésitez pas à nous les envoyer à info@eddam.org. Nos ministres chargés de la correspondance se feront un plaisir d'y répondre de leur mieux.

La Bible à propos de...